Skip to main content
VESTIGES D'UN PASSÉ VIGNOBLE

VESTIGES D'UN PASSÉ VIGNOBLE

L’incendie de pont de Vilomara, qui s’est produit durant l’été 2022 dans la comarca du Bages (Catalogne) a brûlé plus de 1.700 hectares. Il eut lieu les 17 et 18 juillet dans un contexte de températures caniculaires et de sécheresse extrème. Une fois éteint, les cendres laissèrent entrevoir le passé agricole de cette région.

Les murs qui soulignent les terrasses sont construit par d’anciennes techniques de pierre sèche, tout comme les citernes de fermentation du vin. Après quelques semaines, les premières pousses vertes apparurent sur les anciens ceps abandonnés. L’abandon des cultures agricoles et des zones rurales est une des principales causes de la croissance de la masse forestière catalane qui est passée de 1.902.856 hectares à plus de 2.047.000 hectares.

L’augmentation de la superficie des bois a fait de la Catalogne une des régions les plus forestières d’Europe, mais le peu ou le manque complet de gestion de ces espaces l’a transformé en menace pour la population. Dans le cas du pont de Vilomara le feu a atteint des maisons et les autorités ont du organiser l’évacuation des populations.

Dans ce contexte, la conservation des aires cultivées proches des zones urbanisées est un enjeu de prévention du risque incendie. La vigne est dans ce cas un allié.